Montée de l’islamophobie

« Suite aux attentats récemment déjoués, je m’inquiète de la recrudescence de groupuscules d’extrême-droite violents et de la montée de l’islamophobie »

Suite à l’ouverture d’une information judiciaire le 14 juin dernier, une vaste opération a été menée par la DGSI pour déjouer le projet d’attentat de l’Action des Forces Opérationnelles à l’encontre de concitoyens de confession musulmane. Dix individus ont ainsi pu être interpellés et sont aujourd’hui mis en examen.

Il y a un an, un projet d’attentat par un groupuscule d’extrême droite visant des personnalités politiques avait déjà été déjoué par les services antiterroristes.

Nous le savions et ces faits nous le rappellent : l’état de la menace terroriste reste très élevé dans notre pays. Celle-ci est en sus protéiforme, de la radicalisation djihadiste à l’ultra-droite en passant par les « black blocs» d’extrême gauche, toutes menaces dont l’objectif est commun : briser notre unité nationale et républicaine.

Le vote de la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, l’augmentation des budgets du Ministère de l’Intérieur, le soutien au recrutement sans précédent de plus de 10 000 policiers, gendarmes et agents de renseignement, c’est peu dire que notre majorité accompagne le Gouvernement pour faire face à cette menace.

Interrogé la semaine dernière par une question au gouvernement de mon collègue Thomas Rudigoz, député de la 1ère circonscription du Rhône, le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a rappelé que tous ceux qui voudraient commettre des actes contre la communauté musulmane seraient arrêtés et sanctionnés. Il a fait valoir l’ordre républicain, qui protège l’ensemble de nos concitoyens, quelle que soit leur sensibilité politique, philosophique ou religieuse. Car c’est cela qui fonde notre République : nous voulons vivre dans une société apaisée.

Par ailleurs, le 25 juin dernier, le Ministre de l’Intérieur a reçu le Conseil français du culte musulman (CFCM) pour faire le point sur l’avancement des chantiers de l’islam de France.

Face à l’ampleur de ces chantiers, il a décidé du lancement d’assises territoriales de l’islam de France que les préfets ont la charge d’organiser d’ici au 15 septembre et qui pourront permettre d’aborder les thèmes de la représentation institutionnelle de l’islam de France, de la gouvernance des lieux de culte, du financement du culte et de la formation des ministres du culte.

Cet entretien a également permis d’aborder l’ensemble des sujets de préoccupation de la communauté musulmane, y compris les questions de sécurité et de protection des lieux de culte. Gérard Collomb a ainsi réaffirmé la totale mobilisation de l’ensemble du ministère de l’intérieur pour prévenir tout trouble à l’ordre public et toute atteinte aux biens et aux personnes, a fortiori visant un culte en particulier.

Ainsi, à la lumière de ces éléments, une intervention supplémentaire ne me semble pas opportune à l’heure actuelle car la prise de conscience est avérée, des actions fortes ont été engagées et le Gouvernement a pris la mesure des chantiers à conduire.

Notre Ministre de l’Intérieur est assurément des plus attentifs sur ces questions et il ne fait aucun doute que les moyens déployés pour lutter contre les groupuscules violents d’extrême­ droite sont à la hauteur de la menace ainsi qu’en témoignent les interpellations survenues la semaine dernière.