Vœux pour l’année 2021

Chers amis, 

Comme vous, j’avais hâte de refermer la page de l’année 2020… Une année « noire »… Une année marquée par des mouvements sociaux, par des attentats terroristes, par une crise économique, par l’urgence climatique… 

Et une année si lourdement marquée par un virus auquel personne ne s’attendait et qui est encore là pour quelques temps.  

Quelle que soit notre situation depuis une dizaine de mois, ce virus a profondément, très profondément, bouleversé nos habitudes, nos repères. Nos vies… 

J’ai évidemment avant tout une pensée pour tous ceux qui nous ont quittés trop tôt ; trop vite.  

Je pense à leurs proches, je pense à leur famille qui bien souvent n’ont même pas pu rester à leur côté pour les accompagner dans ces derniers moments de leur vie.  

D’autres ont été malades. Certains le sont encore aujourd’hui. 

A ces derniers je souhaite beaucoup de force, du courage ainsi qu’un prompt rétablissement. 

D’autres ne sont pas malades mais ils sont seuls et cette solitude leur pèse depuis de longs mois. 

Parents ou grands-parents, ils craignent pour leur vie mais souffrent de ne pas voir leurs enfants et leurs petits-enfants et nous souffrons nous aussi de ne pas être à leurs côtés alors que nous tentons de les protéger. 

Nos jeunes aussi, qui voient leurs études et leurs relations sociales bouleversées.

Enfin, j’ai également une pensée pour tous ceux dont l’activité professionnelle s’est écroulée ou fortement contractée en 2020 : les entrepreneurs, le secteur de l’hôtellerie, de la restauration, les acteurs du tourisme, de l’événementiel, les commerçants, les artistes et le monde de la culture en général : tous – et bien d’autres  – ont subi et subissent encore les conséquences d’une année avec bien trop peu d’activité. 

Pourtant, je veux aussi retenir de 2020 quelques images belles et réconfortantes : 

• l’image bien sûr et avant tout de ceux qui se sont battus sans relâche depuis des mois et qui se battent encore contre la maladie parce que… c’est leur métier. 

Les aide-soignantes, les infirmières, les médecins, tous les personnels médicaux et paramédicaux, les services d’urgence et les hôpitaux aussi bien sûr. Notre profonde et entière reconnaissance leur est acquise. 

• Je veux aussi retenir l’image de ceux qui, pendant les périodes de confinement, ont permis que nous poursuivions malgré tout nos vies : les enseignants, les agriculteurs, les commerçants, les artisans, les pompiers, les gendarmes et les policiers, les maires et les élus… : toutes les femmes et tous les hommes qui, par leur travail, par leur fonction, nous ont aidés à traverser cette année, même au ralenti. Qu’ils en soient très sincèrement remerciés. 

A présent : l’année 2021 s’offre à nous.  

Et quand bien même je regrette profondément de ne pouvoir partager ces vœux avec vous qu’à travers cet écran : permettez-moi de placer résolument cette nouvelle année sous le signe de l’espoir. 

C’est un message de liberté et de confiance que je souhaite vous transmettre, un message de rassemblement et d’unité. 

Un message de liberté et de confiance 

Parce que nous, les Français, nous sommes un peuple farouchement épris de liberté : nous nous battons depuis toujours contre ce qui nous entrave. 

Parce que nous sommes libres. Libres et fiers. 

Les efforts demandés, tous ceux auxquels vous consentez depuis de longs mois sont pesants et angoissants. 

Mais jamais dans notre histoire, nous ne nous sommes résolus à la défaite. Jamais nous n’avons renoncé. Jamais nous ne nous sommes résignés. 

Toujours, par le passé, nous avons choisi la force de la volonté ; nous avons embrassé l’audace. 

Et c’est encore une fois grâce à cette volonté inébranlable que nous surmonterons les épreuves que nous subissons aujourd’hui. 

C’est avec fierté et détermination que nous redresserons notre pays. Sans laisser aucun d’entre nous sur le bord du chemin. 

Un message de liberté et de confiance, donc. 

Un message de rassemblement et d’unité, aussi. 

Notre histoire a montré à maintes reprises que dans l’adversité, les Français s’unissent. 

Et notre histoire a montré que lorsque nous sommes unis, nous surmontons toujours les épreuves auxquelles nous sommes confrontés. 

Je le sais : chacun de vous vit des moments difficiles, des moments douloureux. 

Certains doutent ou expriment avec force leurs incompréhensions voire leur opposition. D’autres s’accrochent et avancent, résolus, mais en silence. 

Quoi qu’il en soit : c’est grâce à ce qui nous rassemble que nous parviendrons à relever notre pays.  

C’est la voie de la cohésion, toujours, que nous devons rechercher, au-delà des désaccords et des discordes. 

En cette année de commémoration de la disparition du Général de Gaulle, je voudrais partager avec vous quelques-uns de ses propos : 

« La France est forte quand elle sait son destin, quand elle se tient unie. Les épreuves et la fierté de la victoire nous ont tous rassemblés.
Et cette unité, renouée en combattant, est le miracle de la France.
Aujourd’hui nous nous rassemblons encore pour travailler solidairement à refaire la substance du pays.
Car, autant que jamais, il lui faut, pour renaître, le concours de tous ses enfants. » 

Cette fierté… cette détermination…  nous devons les porter ensemble. 
Pour chacun. 
Pour tous.  

Plus que jamais, je souhaite à chacune et à chacun d’entre vous, une année riche de perspectives et de sérénité, semée de réussites et d’allant, emplie d’espoir et de confiance. 

Prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent. 

De tout cœur :   Belle et heureuse année 2021 pour vous et pour tous ceux qui vous sont chers.